La fabrication

La fabrication d'une brosse : ou comment assembler des fibres sur des montures ?

Fabriquer une brosse consiste à assembler des fibres et une monture, à la main ou à la machine. Si les brosses ont donné naissance à des savoir-faire traditionnels, elles sont très tôt été confrontées aux grandes évolutions économiques contemporaines et la fabrication est aujourd’hui très majoritairement mécanique.

La fabrication des brosses comprend : la préparation des montures (les montures en polymères sont injectées dans des moules, celles en bois sont tournées en menuiserie),  le perçage, le garnissage ou empoilage, les finitions, contrôles et conditionnement.   

Les opérations spécifiquement brossières, le perçage et le garnissage, sont effectuées en parallèle sur une même machine. Un forêt perce une monture vierge, un inséreur amène une touffe de fibres, la plie et, à la manière d'une machine à coudre, l'insère avec un morceau de fil métallique dans les trous d'une monture percée. Le fil se fiche dans la monture et fixe les fibres.

Cet élément d'assemblage prend soit la forme d'une ancre, minuscule carré, pour les brosses de petite taille (brosses à dent) ; soit la forme d'une boucle ou agrafe pour les brosses plus grosses.

Les fibres sont ensuite tondues, peignées, celles des brosses à dent sont meulées pour ne pas blesser. Les fibres synthétiques peuvent être effilées (épointées), fleurées, coupées à leur extrémité dans le sens de la hauteur pour former une pointe multiple.

L'ensemble des opérations est généralement réalisé au sein d'une même unité de production et nécessitent des savoir-faire pointus, indispensables à la conception des brosses (design des formes, choix des fibres, des implantations et densités), au réglage de machines, à leur utilisation avec des fibres variées, et aux contrôles des pièces.

« Le montage main »

Le montage à la main est toujours pratiqué pour les brosses à cheveux de luxe et certaines brosses industrielles impossibles à fabriquer mécaniquement. Il a été courant jusque dans les années 1920 et a reculé jusqu’à pratiquement cesser dans les années 1970. 

Avant le montage, les montures sont :

 - soit percées de part en part,

 - soit percées verticalement au deux tiers, puis contrepercées longitudinalement.

Le contreperçage manuel, opération virtuose, consiste à percer la monture dans sa longueur, avec un foret souple, pour relier les trous verticaux.  

Les trous horizontaux permettent à la monteuse d’introduire un fil plié en deux. Puis dans les trous verticaux, elle attrape le fil au crochet, forme une boucle, passe une touffe (quantité exacte de fibres pour combler le trou) et la tire dans le trou. Le processus est répété à chaque trou et comble, boucle après boucle, le corps de la brosse. 

Pour la brosserie fine ou de toilette, le brossier utilise Plexiglas, rhodoïd, bois précieux et autres matériaux naturels. Une fois sciée, l’ébauche est façonnée à la main. Après le polissage, il procède au perçage et contreperçage des logements où sont fixées les touffes de soies animales, ou loquets.  

Chaque brosse et pinceau fait l’objet d’un soin particulier quant à son montage.

Cette fabrication permet de travailler sur des supports fragiles, respectant une qualité extrême ; et également de « regarnir » la brosse, une fois usée pour en rallonger la durée de vie.

Les professionnels de la brosserie maintiennent un savoir-faire de restauration et remontage de vos brosses.  

Ce savoir-faire spécifique est reconnu par la distinction « Métier d’art », label de l’Institut des Métiers d’Art et récompensent en particulier 6 de nos adhérents par l'attribution du label Entreprise du Patrimoine Vivant (EPV),  marque de reconnaissance de l’Etat qui distingue des entreprises françaises aux savoir-faire artisanaux et industriels d’excellence. 

Certains brossiers sont ouverts à la visite – n'hésitez pas à consulter leur site.

Les brossiers labellisés EPV :

La Brosserie Française

Brosserie Brenet

Bullier (pinceaux Leonard)

Fournival (Altesse Isinis)

Ridremont et Brosserie Nouvelle

Bois Tourné Aquitain

La Fédération Française de la Brosserie
11 rue de l'Arsenal
75004 Paris